Les disques d'or de la musique symphonique

Aller en bas

Les disques d'or de la musique symphonique

Message par gluckhand le Mer 31 Oct - 7:49

Wilhelm Killmayer/Fin al punto/Poèmes symphoniques.

" />
J'ai depuis longtemps une grande admiration pour la musique de Killmayer ( mort l'année dernière ) admiration qui vient du fait qu'il était  un personnage très singulier dans la musique contemporaine et que ses oeuvres me remplissent de joie et de bien-être.Mort à 90 ans , né en 1927, il a étudié avec Carl Orff et passé une grande partie de sa carrière à Munich, il s'est intèressé à tous les genres avec succès , le chant, la mélodie, la symphonie et l'oratorio, comme ce curieux et délicieux Yolimba qui détonne par son originalité et son côté rétro.Bref un ton original ,sans être novateur ,même parfois archaïque , qui me fait penser à la célèbre réflexion de Schoenberg , qu'on pouvait encore composer de la belle musique tonale et c'est vraiment ce que j'ai toujours ressenti à l'écoute de ce très beau disque."Fin al punto",créé pour le 20ème anniversaire de l'orchestre de chambre de Munich en 1971, pour cette oeuvre,Killmayer  écrivit le texte suivant: "Le calme contient déjà la catastrophe. C'est du mouvement que se développe le mouvement à l'extrême extrême de ses pouvoirs, où il s'effondre. C'est le point auquel on abandonne, au-delà de laquelle on peut s'échapper à l'air libre" . C'est vrai que c'est une oeuvre très prenante écrite pour les cordes , mystérieuse et assez envoûtante, comme tout ce disque d'ailleurs, que je me suis passé en boucle des dizaines de fois pour essayer d'en saisir la magie et toute la beauté.Dans les 4 poèmes symphoniques qui suivent et qui ne durent pas la plupart, plus de 12 minutes, on sent toujours une tension et toujours une certaine magie des extrêmes,nul  je pense,ne peut rester insensible à la puissance évocatrice ,de cette musique à la fois incantatoire et solennelle, à la fois statique et tendue qui se dénoue lentement en s'évanouissant ,comme un retour à ses origines.  Il faut absolument citer en français les titres de ces poèmes, pour en saisir toute l'intention et la dramaturgie, Jugendzeit / jeunesse.....Verschüttete Zeichen/ Les bois reversés ou si sauvages .....Überstehenund Hoffen  /Survivre et espérer......Im Freien /A l'extérieur .Voilà pour les traductions dont je ne suis pas sûr, mais il est important pour moi de les citer pour mieux saisir toute la signification et la  beauté touchante de ces oeuvres magnifiquement interprètées par différents chefs .Bref un disque génial à écouter d'urgence selon moi .

gluckhand

Messages : 187
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum