Skalkottas: Concerto pour piano n ° 3

Aller en bas

Skalkottas: Concerto pour piano n ° 3

Message par gluckhand le Ven 5 Oct - 9:47

" />

Toutes les oeuvres de Skalkottas selon moi, méritent le respect et certaines même,beaucoup d'admiration, comme ce concerto dodécaphonique pour piano et 10 instruments à vent,qui dure 65 minutes, un record pour ce genre d'oeuvre,et peut-être aussi la volonté d'épuiser le sujet et faire éclater la forme jusqu'à ses limites.Rappelons que Skalkottas est grec,que son prénom est Nikos,qu'il est né en 1908 et mort en 1949,ce qui lui fait une vie assez brève, et que pour moi, il laisse une oeuvre très importante de toute beauté,tout en ayant sauvegardé , l'originalité et les particularités musicales de son beau pays.il est avec Roberto Gerhard, Sessions ,un disciple de l'école de Vienne et de Schoenberg ,auquel il vouait une admiration,et en est un de ses meilleurs héritiers, comme le prouve d'ailleurs ce magnifique concerto numéro 3.Je suis toujours étonné que personne ne parle de lui, alors qu'il a écrit une musique de toute beauté et d'un grand lyrisme, sans renier sa filiation à Schoenberg. Ce qui est le plus surprenant, c'est que cet énorme concerto est écrit en 1939, trois ans avant celui de Schoenberg .On a beaucoup parlé de difficulté d'interprètation pour ce concerto, au point que 3 pianistes différents étaient nécéssaires a sa création en 1969, pour l'interpreter,des difficultés pianistiques qui pourtant à l'oreille ne s'entendent pas ,du moins pour moi,au contraire ça paraît simple, mais comme je l'ai dit , je suis chouté au dodécaphonisme depuis un bail.Il y a même pour moi,un côté enfantin et jouissif ,strawinskien et bartokien,,dans cette oeuvre même si tout n'y est pas toujours joyeuseté .Il y a des parties ou les vents s'en donnent à coeur joie, et ou le piano est absent, c'est un peu une symphonie de chambre à l'intérieur d'un concerto,quoiqu'il en soit c'est une oeuvre très complexe ou, le seul pianiste,Geoffrey Douglas Madge s'en sort très bien, et je n'ai pas la prétention, ni de le comprendre, ni de l'expliquer, simplement la faire connaître.Ici un article du célèbre critique David Hurwitz
https://www.classicstoday.com/review/review-10536/

gluckhand

Messages : 188
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum