Panufnik /Sessions

Aller en bas

Panufnik /Sessions

Message par gluckhand le Mer 3 Oct - 10:06

" />
Panufnik /Sessions,apparemment, rien de plus opposé que ces deux compositeurs, dans leur parcours et dans leurs oeuvres, bien sûr, ce qui nous interesse plus particulièrement ici.Panufnik né en 1914 à Varsovie,n'a jamais bien pris en France,ses titres d'oeuvres,à allure mystique ou religieuse ne pouvaient convaincre que les convaincus et peut être aussi que sa musique n'était pas souvent jouée,lui-même étant plus connu comme chef d'orchestre que compositeur et surtout , c'est l'enregistrement qui aujourd'hui,fait maintenant la différence , on trouve facilement le moindre enregistrement de l'une de ses oeuvres.Avec son beau visage et malgré l'amitié qui le lie au début en Pologne ,avec Lutoslawski, les deux hommes vont prendre des chemins musicaux différents et auront à affronter l'occupation nazie, puis subir le pouvoir russe,donnant des concerts au péril de leur vie, dans des cafés artistiques.J'aime beaucoup les symphonistes et Panufnik y trouve sa place naturelle , dans cette confrontation dure et cruelle des purs symphonistes de l'après-guerre .Panufnik,après avoir fui la Pologne et son régime,ou il était un chef d'orchestre apprécié , en 1954, il se réfugie en Grande-Bretagne et ou il restera en demandant la nationalité anglaise, jusqu'à sa mort en 1991.La symphonie Votiva,crée pour le centenaire de l'orchestre de Boston, date de 1981 et est en deux mouvements ,et comme souvent chez Panufnik, la part la plus belle est faîte à l'instrumentation,au début,les instrument s'expriment toujours harmonieusement ou délicatement,pour aller progressivement versun enchevetrement de lignes atonales et d' accords dissonants, mais je reviens à ce que disait Panufnik pour cette oeuvre précisément, qu'il n'avait aucun programme et que c'était pour lui un hommage et une offrande à la Madonne noire de Czestochowa en Pologne,mais libre aux autres d'y voir ou d'y trouver ce qu'ils veulent, pourvu qu'els en ressentent la force et l'inspiration.. Avec Panufnik ,on est dans un monde humain et idéal soudain perturbé par les humains hélas,comme il l'a lui-même vécu, et le deuxième mouvement est bien plus tourmenté et serein que le premier,c'est un défoulement terrible , une sorte de  Dies Irae endiablé( Jour de colère),c'est aussi une façon de mettre en valeur le superbe orchestre de Boston, avec un Ozawa des grands jours.Bref une oeuvre à écouter et à situer dans un corpus de symphonies.Roger Sessions,américain pur jus ( 1896-1985) est résolument plus moderne et l'on ne peut que regretter de ne pas trouver ses CD facilement,je ne sais si je suis drogué à Schoenberg, mais j'y trouve de suite automatiquement mon compte dans ce superbe concerto pour orchestre,datant de 1981, pour lequel Sessions a reçu une deuxième fois le prix Pullitzer.D'ailleurs je n'ai jamais compris pourquoi certains calaient devant la musique dodécaphonique, il suffit de considèrer ça comme un jeu d'enfant ou le compositeur mettrait le plus de varièté possible avec les notes qu'il possède à travers différents instruments. Superbe, superbe, superbe, rien à ajouter, j'en ai déjà fait une tartine,ouf!

gluckhand

Messages : 172
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum