Gerhard Schedl /Julie et Jean

Aller en bas

Gerhard Schedl /Julie et Jean

Message par gluckhand le Lun 1 Oct - 9:32

" />
ATTENTION CHEF-D'OEUVRE
Le dernier opéra de Schedl est un chef-d'oeuvre absolu ,dont je pense on a pas encore ,ici en France , mesuré l'importance et la vraie grandeur et bien sûr ,toute la beauté.Opéra, réquiem, oratorio, ce match en 10 rounds ,tiré de la pièce Mademoiselle Julie de Strindberg,composé à la fin de l'an 2000 , par un compositeur de 42/43 ans est époustouflant de sensibilité, de surprises et de choix musicaux divers .L'oeuvre dure 92 minutes et la version qu'en propose ces 2 CD est formidable de clarté, d'intelligence musicale et de performances de chanteurs qui sentent qu'ils créent quelque chose de grand.D'ailleurs je ne peux m'empêcher de penser à Mozart en écoutant cette oeuvre , par la façon qu'a Schedl de servir ou d'enrober,chaque chanteur ou chanteuse, ou même de choeurs, il leur sert à chacun,un superbe écrin musical, sorte de testament musical, l'oeuvre est particulièrement moderne par sa structure ,il prend et construit sa musique à sa façon personnelle sans véritable clef de voûte musicale et l'on semble revisiter l'histoire de la musique contemporaine et passée.Par exemple l'orgue y a beaucoup d'importance et c'est grandiose et terriblement prenant.Ce duel, ce combat ,ce match comme intitulé entre Julie la bourgeoise et Jean le valet finira mal  ,on le sait d'avance , c'est aussi une mise au tombeau, à laquelle on assiste et j'ai lu que Strindberg considèrait son théatre ,comme une Bible mise en scène et c'est bien à ça que Schedl se réfère dans cette course au précipice.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mademoiselle_Julie
Il y a dans ce superbe opéra ,des passages orchestraux de toute beauté, et l'on voit qu'a 43 ans ,Schedl était en pleine possession de ses moyens,que ce soit pour le chant, ou pour l'orchestre,il y a une vigueur, une force intérieure, et un déroulé qui forcent l'admiration de l'auditeur et laissent baba, qui je pense , seront encore plus forts en DVD, car le disque reste ,quoiqu'on dise ,dans l'abstrait , et les 2 CD sont en allemand ,avec très peu d'explications.On sent à l'écoute, l'admiration pour ses maîtres chez Schedl, Berg surtout pour moi, mais d'autres , comme Chostakovitch,Schoenberg, Hartmann aussi dont je rapprocherais bien l'oeuvre et la vision d'ensemble humaniste,en parallèle à Schedl,le jazz y est parfois présent subrepticement,,bref Shedl a tout assimilé à sa façon et nous pond un chef-d'oeuvre n'appartenant qu'à lui, mais ça,c'est le propre du génie.On ne s'ennuie pas une minute pendant ces 2 CD,il y a une tension, une atmosphère débridée,comme un train qui fonce sans s'arrêter vers l'inéluctable.Vous comprendrez que je conseille d'acheter de suite ce chef-d'oeuvre, enfin c'est vous qui voyez!
PS.Je n'ai pas parlé des choeurs qui nous font chavirer en plein requiem, des vents qui sont partout présents et du tourbillon permanent dans lequel nous entraîne cette oeuvre et puis d'autres choses.....

gluckhand

Messages : 172
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum